Accueil > Actualité travaux > Pourquoi se chauffer au gaz naturel ?
Recevez 3 devis gratuits pour vos travaux :



Pourquoi se chauffer au gaz naturel ?



Le gaz naturel est un des moyens les plus prisés des Français pour chauffer leur foyer, avec près d’un tiers de la population (environ 35%) encore équipée d’une chaudière au gaz. Sa chaleur douce, diffuse et confortable est très appréciable et surtout, elle ne dessèche pas l’air. Malheureusement, il existe encore beaucoup d’idées reçues sur le chauffage au gaz, renforcées par l’interdiction annoncée d’équiper les logements neufs en chaudières à fioul à partir de 2022. Voici le vrai du faux dans le chauffage au gaz naturel.

Comment marche le chauffage au gaz, exactement ?

C’est très simple : la chaudière au gaz va brûler le combustible, puis transmettre la chaleur vers un liquide caloporteur (souvent de l’eau), qui lui même apportera cette chaleur aux éléments de chauffage du logement : ballon d’eau chaude, radiateurs, etc. Fonctionnant en circuit fermé, l’eau une fois refroidie revient vers la chaudière pour y être chauffée à nouveau.

La chaleur diffusée par une chaudière au gaz est instantanée, ce qui est bien pratique. Elle est aussi fiable, sa combustion est propre (elle ne dégage aucune odeur ni fumée), et surtout l’installation au gaz est plutôt rentable. Même si le prix d’une chaudière moderne au gaz peut être élevé, son rendement assure de belles économies sur le moyen et le long terme.

chauffage chat

Idées reçues sur le chauffage au gaz naturel

Le chauffage au gaz naturel dispose de nombreux avantages, surtout comparé au chauffage au fioul et au chauffage électrique. Mais même s’il est très utilisé par les Français, il est pourtant encore la cible d’idées reçues souvent fausses.

Le gaz naturel coûte cher

Oui et non. Le prix du gaz naturel varie en effet, parce qu’il est – en partie – indexé sur le prix du pétrole comme l’explique très bien CEDIGAZ. Volatil, le gaz naturel peut fluctuer à la hausse comme à la baisse : les fournisseurs de gaz proposent désormais des offres capables de s’aligner sur les prix du marché, ou de bloquer un prix à un moment où il est avantageux pour le consommateur. Ce type d’offre à prix fixe protège contre la variation des prix du gaz et permet d’éviter les surprises. Le prix du gaz naturel peut fluctuer en fonction de l’offre et de la demande, au rythme de l’extraction sur site ou encore en fonction des conditions d’acheminement. Il faut savoir que la France importe majoritairement son gaz d’Europe et du nord de l’Europe.

En revanche, ce qui ne varie pas, ce sont les taxes de l’État sur le gaz, autant de frais incompressibles comme pour l’électricité d’ailleurs. À ces taxes, il faut ajouter le prix du transport et de la distribution, ainsi que la marge du fournisseur : au besoin, n’hésitez pas à utiliser un comparateur des offres de gaz naturel pour être sûr de faire une bonne affaire. Vous êtes en effet libre de changer de fournisseur d’énergie à votre guise, alors faites jouer la concurrence pour trouver le meilleur contrat !

On ne peut pas être raccordé au gaz partout

Vrai ! Il reste des communes en France qui ne bénéficient pas du raccordement au réseau de distribution du gaz naturel. Sur les 35 000 communes de France, 9500 sont raccordées au gaz selon GDF, mais elles représentent 80% de la population française à elles seules.

Le gaz naturel est dangereux

Héritage du vieux « gaz de ville », qui n’existe plus, on peut penser que le gaz naturel est dangereux. C’est vrai si la chaudière est mal entretenue, défectueuse, mal installée, mais par exemple sur la période comprise entre 2010 et 2014, on n’a compté que 344 accidents liés au gaz naturel, au total. Soit moins de 70 accidents par an, ce qui est peu. Les accidents ne sont que très rarement liés à une explosion, contrairement à ce qu’on pourrait penser. Il s’agit plus souvent de fuite de monoxyde de carbone, un gaz inodore très dangereux à haute dose.

L’entretien annuel obligatoire des chaudières au gaz a été mis en place pour justement pallier ces potentiels dangers. La souscription à un contrat d’entretien de la chaudière par un artisan spécialisé fait donc partie des obligations de tout propriétaire ou locataire d’un logement équipé d’un chauffage au gaz. Il faudra également penser au ramonage des conduits : même si la combustion du gaz ne dégage pas de fumées, les conduits doivent tout de même faire l’objet d’une vérification annuelle afin de contrôler s’ils ne sont pas obstrués.

Le gaz naturel est une énergie propre et renouvelable

Faux ! Malgré tous ses avantages, le gaz naturel reste une énergie fossile, il n’est donc pas renouvelable. Les gisements de gaz naturel sont encore nombreux dans le monde, mais leur accessibilité peut compliquer l’extraction du gaz. Le gaz vert ou biogaz quant à lui relève d’un procédé entièrement différent : il est produit par la fermentation de matières organiques (biomasse) et non extrait de gisements.

La combustion du gaz naturel génère du CO2, mais bien moins que le fioul : -25% ! C’est ce qui fait de lui l’énergie fossile la plus propre, raison pour laquelle on peut parler d’un certain avantage écologique à préférer le gaz naturel. À condition cependant que son extraction se déroule de manière durable. Conscients de cette demande des consommateurs, les offres au gaz dites « durables » se multiplient chez les fournisseurs.

Installer un système de chauffage au gaz, c’est cher

Oui et non. Le chauffage au gaz n’est pas compliqué à installer, au contraire d’une chaudière à fioul par exemple. Et surtout, énorme différence avec cette dernière : le chauffage au gaz ne demande pas de stockage (dangereux) de combustible ! Il faut cependant faire appel à un installateur spécialisé et ne pas essayer de faire ces travaux soi-même, afin de bénéficier de la Prime Énergie par exemple. N’oubliez pas de comparer les devis pour trouver l’artisan RGE qui vous proposera les meilleures conditions.

En revanche, si on compare l’installation du chauffage au gaz à celle d’un chauffage électrique, oui le gaz peut être plus cher. Cela dépend aussi du prix de la chaudière, si par exemple vous préférez les nouvelles générations de chaudières à condensation, qui vous permettent d’économiser jusqu’à 20% de gaz par rapport à une chaudière classique !


Notez cet article :

Auteur : Julie


Commentaires :




Recevez 3 devis gratuits pour vos travaux :





Rejoignez
la communauté
Planete Travaux

+ de 100 000 membres

+ le kit travaux offert


Vous cherchez des Devis :